Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Aventuralpines

Un départ du Roc d'Azur dans la vague des champions

26 Octobre 2014, 16:03pm

Publié par Fredaventuralpines

BzuifmDCMAAdkQF.jpg-large.jpg

Savez-vous ce que cela fait de partir, à l'occasion du Roc d'Azur, juste derrière les champions ? En vage 1 ! La plus prestigieuse, celle des Absalons, Martinez, Sarrou...

Je n'avais encore jamais eu la chance de vivre un départ du Roc d'Azur comme celui-là. C'est chose faite. J'en ai eu l'opportunité lors de cette édition du 30éme anniversaire. Une chance, un grand moment de VTT.

 

 

Si les concurrents, comme moi,  se trouvent tout de même bien derrière la première ligne de départ, celle des vrais champions, on peut presque les toucher. Les doubler ? Pense pas.... Et puis, les membres de cette vagues ont tous l'air drôlement affutés. A côté, je fais pédaleur du dimanche... En fait, c'est ce que je suis : un amateur qui fait du VTT depuis plus de 24 ans et s'aligne au Roc d'Azur depuis l'édition de 1992.

Curieusement, je n'ai pas de stress. Pas de tension. Je sais que je ne monterai jamais sur le podium du Roc. Je ne cours pas (plus) pour le classement, mais pour le plaisir. Je suis juste un peu embetté de savoir que je vais passer mon Roc à me faire doubler par les plus rapides des vagues qui me suivent. Il faut juste s'y préparer... L'avoir en tête pour ne pas être démotivé et garder son rythme.

 

BzutaijIEAAZInH.jpg-large.jpg

 

Ca y est. Me voici dans la file d'attente pour passer le SAS de contrôle. Il y a du monde. Du beau monde. Pas mal de vététistes étrangers bien affutés. Des Belges, des Hollandais. De l'Allemand et de l'Italien. Des Français aussi et moi. Je savoure les quelques minutes qui restent avant le départ...

5, 4, 3, 2, 1... Partez !

Je n'ai pas encore commencé à pédaler que la première ligne, celle des champions, est loin, trés loin, trop loin devant. Je tente de suivre le rythme. Moment d'euphorie quand les centaines de spectateurs, massés le long des rambardes, encouragent les participants. Je pédale, pédale. Premier virage. Faire attention aux autres concurrents du genre bourrains... Je négocie ce premier virage, puis l'autre et c'est dans la ligne droite avant de rentrer dans le sous-bois qu'un concurent m'accroche le guidon, en me doublant. Le bike par d'un coup sur la droite, je suis déséquilibré et me bats pour éviter la chutte. Gagné ! Je suis debout, sur le VTT, et continue l'aventure.

Il me reste maintenant prés de 55 km de course... Mais c'est une autre histoire...

 

Commenter cet article