Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Aventuralpines

Plongée dans le couloir des Italiens au Gélas

5 Mai 2014, 09:35am

Publié par Fredaventuralpines

Ce n'est plus le même ! La dernière fois que j'avais fréquenté le couloir des Italiens, au Gélas, c'était il y a prés de six ans. Il faisait beau et le couloir se trouvait en neige dure, avec du verglas et quelques rochers pointant leur nez. Des conditions délicates pour le descendre...

En ce dimanche 4 mai 2014, la nebbia, ce brouillard collant et humide remontant depuis la plaine du Pô, donne au couloir un petit air inquiétant. Aprés les premiers mètres, il plonge dans le blanc et l'inconnu... Il n'y a pas de trace. Personne et les skieurs de rando se contentent du balcon et de la vue sur le lac Long et la haute Gordolasque, avant de redescendre par le même itinéraire.

gelas-1.jpg

On sera donc les seuls dans le couloir. Tant mieux !

Pourtant, les conditions sont bonnes pour le parcourir : couche de neige fraîche, sous-couche dure et stabilisée, temps froid... Un compagnon d'aventure décide de le descendre à skis. Avec un autre copain, je le parcourai plus prudemment en piolet/crampons, en son centre.

gelas-2.jpg

Les rochers du balcon contournés, nous plongeons dans l'inconnu à reculon, laissant au dessus de nous les corniches de neige du balcon. La première partie se descend rapidement. Etrange impression, nous descendons alors que les nuages montent à toute vitesse pour passer les crêtes.

Au bout de quelques minutes le brouillard se lève et permet de voir le bas du couloir et le glacier du Gélas, recouvert d'un bonne couche de neige. Plus loin, on devine les vallées alpines Italienne et encore plus loin la plaine du Pô. Tout au fond, on devine le massif du Mont Rose et le Cervin.

Aujourd'hui, il n'y a pas de rocher, pas de glace. Le couloir est accueillant, rassurant, maintenant que nous le fréquentons depuis quelques minutes. Il se laisse descendre rapidement et en sécurité. Tout est figé dans le froid et aucune pierre ne vient se détacher de la falaise du Gélas. Le vide est pourtant présent.

gelas-3.jpg

A sa sortie, il faut brasser dans prés de 50 centimètres à 1 mètre de neige fraîche, avant de creuser une plateforme où chausser les skis. Le couloir franchi, le plaisir continue avec plus de 1 000 mètres de dénivelées pour rejoindre le refuge Soria. Il s'agit d'une des plus belles descentes des Alpes du Sud dans de grandes combes. Dans le dos, la face Nord du Gélas recouverte de neige. En face, la plaine du Pô et l'ensemble de l'arc alpin, du Viso au Mont Rose.

gelas-5.jpg

Au refuge Soria, il faudra remonter en direction du col de Fenestre, mais c'est une autre histoire...

Savoir +

Départ de la Madone de Fenestre

Pour retrouver les informations sur cette course, c'est sur skitour.

Matos : celui du ski alpinisme avec piolets-crampons-casques et un brin de corde si on n'est pas certain des conditions dans le couloir.

Commenter cet article