Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Aventuralpines

Les Terres Noires, c'est plus fort que moi !

24 Juin 2013, 13:18pm

Publié par Fred06

2013-06-23-17-19-08

Trop tard ! C'est avec 40 minutes de retard que je me présente au dernier ravitaillement qui fait office de porte horaire... La derniere montée et dernière descente sont fermées depuis 16 heures.

Ce n'est pas cette année que je terminerai le Raid des Terres Noires. Depuis un peu plus de huit heures le temps s'est arrêté. Ou plutôt il se réduit au chronomètre de mon compteur. Implaquablement ce dernier ajoute les secondes au minutes, les minutes aux heures. Les kilomètres défilent aussi, mais pas aussi vite que je le voudrais. Difficile de courrir aprés les 8/10 km de moyenne que je pensais pouvoir tenir. Le raid des Terres Noires, c'est plus fort que moi !

 

2013-06-23-12-55-21.jpg

Depuis ce matin 8 heures je bataille contre des chemins hostiles sur lesquels le VTT devient un art. Celui de la légèreté, celui de l'équilibre et de la puissance.  Plus les kilomètres défilent (lentement) plus les sentiers du pays dignois me pompent mes forces.

A part la longue montée vers la barre des Dourbes, sur ce raid dés que la pente se redresse, elle n'est jamais régulière. C'est le plus souvent une suite de petits casse-pattes, de passages techniques où il faut poser le pied par terre, de cassures du terrain, de gros ou petits raidars... Exigeant ! Et puis il y a le portage pour franchir la barre des Dourbes. Il me fait penser à celui du Brec d'Utelle sur la Transvésubienne. Au sommet, même sensation d'être perché trés haut. A la barre des Dourbes les organisateurs avaient exigé de passer à pied pour éviter de redescendre un peu trop vite... Arrivé au col, la montée n'est pas terminée. Il faut traverser - en descendant - le versant Sud, puis remonter au Pas d'Archail à 1667 mètres. Le toit de ce raid. Ici, les mélèzes, les prairies et la cabane, donnent à la course un air alpin.

2013-06-23-12-58-02.jpg

Et les descentes ? Extra ! Du grand VTT. La première, qui conduit au petit village d'Entrages, est tout simplement magnifique, avec une vue à couper le souffle. Mais que dire de la descente d'Archail ? Un vrai régal. Passé le premier virage, qu'il faut négocier à pieds à cause du vide, le reste est une succession de virages serrés dans un ébouli, puis en sous-bois.  J'ai particulièrement aimé celle avant le haut des Terres Noires : des virages serrés et relevés entre les arbres. Mon épaule droite s'en rappelle encore. A la corde  les virages. Mouais... Un peu trop !

Bien entendu le raid des Terres Noires sans les terres noires ne serait pas le même raid. La première portion était reservée aux équilibristes. La seconde, plus classique était toujours aussi belle et atypique. Amusant, et destabilisant de rouler sur ses terres noires qui demandent une adhérence particulière.

2013-06-23-14-24-21.jpg

La chaleur est aussi délicate à gérer. A cette époque, il fait toujours trés chaud dans la région et chaque passage sur les terres noires ou dans les vallons sans arbre est un fournaise. Pour la gérer, j'avais apporter une bourde pour m'arroser et boire autre chose que la potion magique du Camel qui devient au bout d'un moment indigeste.

Pour oublier ces petits tracas, il y a la vue. Magnifique depuis les pentes du Cousson, à tomber par terre depuis le haut de la barre des Dourbes. J'ai préféré celle que l'on a de la vallée de Saint-André et celle sur les pentes abruptes du Cheval Blanc.

2013-06-23-12-55-47.jpg

Partir sur les Terres Noires c'est aussi faire un long voyage dans le temps. Celui qui défile sur le compteur. Pas de montre pour moi. Seul le chrono est un repère. Pendant les 8 heures de cette longue virée de VTT, la notion du temps disparait. Elle s'étire dans les montées où la souffrance physique semble durer des heures. Au contraire les minutes glissent plus vite dans les descentes. La concentration fait perdre toute référence autre que le guidon et le sentier qui s'avance à grande vitesse.

Les Terres Noires en video.

Reportage réalisé par France 3 sur l'édition 2013

Pour ceux qui ne connaissent pas voici une petite video de l'année dernière


 

Les Terres Noires 2013 en photos

Le diaporama photo réalisé  par La Provence

Commenter cet article

jj 24/06/2013 16:29


Dommage pour le sticker de finisher  , de mon coté j'ai réussi à aller au bout dans les temps (15h30 à la barrière
horaire). Même si je suis pas dans le classement pour l'instant  . Superbe parcours, très exigeant comme tu le
soulignes. Un régal de pilotage ces terres noires  . Une organisation aux petits soins et bien rodée.