Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Guide" la biographie de Pierre Leroux

par Fredaventuralpines 3 Novembre 2013, 14:16 Livres de montagne

Nom-du-dossierphotos-blog-20131103_161408.jpg

 

 

Guide

Pierre Leroux, avec Anne Sauvy

Editions Arthaud

Mai 1989

 

La silhouette d'un alpinisme qui se détache au sommet d'un piton rocheux. Une corde de rappel qui pend dans le vide. En arrière plan, un glacier qui sort de la brume. La face Nord du Mont-Blanc ? La photo de couverture de "Guide" la biographie de Pierre Leroux ne trompe pas. Elle évoque l'iconographie de montagne des années soixante. On pense aux livres de Rebuffat...

Il manque le célèbre pull Jacquard, mais c'est presque çà. Pierre Leroux " appartient à la génération 1921, l'une des plus brillantes qu'ait comptée l'histoire de l'alpinisme et du métier de guide" écrit Gilles Modica, dans l'article qu'il a consacré à Pierre Leroux dans Montagnes Magazine numéro 65. Et de rappeler : Gaston Rébuffat (1921), James Couttet (1921), Louis Lachenal (1921), Lionel terray (1921), etc...

Si Pierre Leroux a été moins connu et médiatique que des Lachenal, Rebuffat ou Terray, il a été un grand alpiniste et surtout un grand guide, comme on peut le constater en lisant son livre. Il a été écrit par Anne Sauvy, une référence en littérature de montagne, qui a été une de ses clientes.

Pierre Leroux est né à Achères, prés de Poissy " et rien dans mes origines, mon milieu ou mon environnement ne me prédisposait au métier de guide" rappelle-t-il dans le premier chapitre. Il découvre la montagne en 1939, lors d'un séjour à Chamonix, dans une auberge de jeunesse. Son approche de l'alpinisme il la fait surtout à la fin de la seconde guerre mondiale, dans des conditions spartiates : trés peu de bon matériel, peu de nourriture de course et même une nuit en " prison"... Au retour d'une course dans les Bancs, il est intercepté par le groupe de maquisards qui se cache à la Bérarde et trouve ses aventures douteuses. Il passe une nuit enfermée dans une grange, avant d'être relaché le lendemain et prié de quitter les lieux. A cette époque, il grimpe avec Gurékian.

Trés vite, il décide de s'installer en montagne, faisant un peu le bucheron en automne et le prof de ski en hiver pour le compte de Tourisme et Travail, une organisationqui s'installait dans l'hôtel de la famille Simond aux Houches. Il passera son diplôme de moniteur de ski en 1953. Mais en 1950 il commence sa première saison de guide indépendant, avec comme client le docteur Azéma, avant d'intégrer en 1957 la célébre compagnie des Guides de Chamonix.

Dans les chapitres qui suivent, on est encordé avec Pierre Leroux de la face Nord de l'Eiger, au Makalu en 1955 ou au Jannu. Voici d'ailleurs une vidéo de son témoignage de l'ascension du Makalu enregistré par TV Moutain.

 

 

 

Mais au delà de ses récits de courses, toujours bien écrits et intéressants, c'est surtout dans le métier de guide que l'on plonge avec ce livre.

Comment se " fabrique" un bon guide ?

Au fil des pages Pierre Leroux en livre la recette. La sienne, mais n'est-elle pas encore valable aujourd'hui ?

" Je crois qu'il faut avoir eu, au moins dans sa jeunesse, un esprit d'amateur, pour faire un bon guide. Il faut avoir su se lancer, pour le plaisir, dans quelques grandes courses engagées qui d'une part apportent de la notoriété et qui d'autre part confèrent une autorité en toutes circonstances, soit vis à vis des clients, soit vis à vis des collègues ".

Certaines de ses phrases, écritent pourtant il y a longtemps, sonnent toujours juste au moment de partir en montagne : " je considère que, dans tous les cas qui peuvent devenir délicats - comme lors des raids à ski, ou au Mont-Blanc, même par la voie normale, où, vers le col du Dôme, il est facile de se perdre quand le vent et la neige effacent presque aussitôt les traces - on doit toujours avoir avec soi la carte, la boussole et l'altimètre. C'est cela aussi le métier ".

 

On peut aussi écouter Pierre Leroux parler de son métier de guide dans cette vidéo trouvée sur le site de l'INA et tournée en 1970 sur l'éperon des Cosmiques.

 

 

 

Pierre Leroux interrompit sa carrière de guide en 1977, aprés un grave accident en ski de randonnée où il y eu deux morts. Pierre Leroux ne s'est plus senti d'engager dla vie de ses clients aprés ce drame.

 

Il est mort en 2005, à l'âge de 84 ans, à la suite d'un accident dans son jardin. Un grand guide

commentaires

Meuh 02/06/2016 16:40

Un grand guide et un grand Homme surtout.
L'accident de 1977 a notamment coûté la vie à une de ses amies proches, ce qu'il n'a jamais su se pardonner totalement !

Haut de page