Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Aventuralpines

Sur les crêtes de la Bernade

14 Janvier 2008, 13:29pm

Publié par Frédéric Delmonte

Samedi soir. Préparation de la sortie montagne dominicale... Bon, alors, demain, risque d'avalanche 4 sur le Mercantour et le Haut-Verdon, aujourd'hui pluie toute la journée sur le littoral.... Pour du ski de rando c'est limite. Pour du V.T.T, ce sera boueux. Et pour de l'escalade n'en parlons pas. Ce sera donc un dimanche TV devant Drucker... Comme un avant goût de retraite, ou de petite mort... Quand, un nouveau mail arrive dans ma boîte : «  il paraît que le Mourre de Charrier, au dessus de la Palud-sur-Verdon, est en conditions. C'est un sommet qui se skie tous les 30 ans et en plus les risques d'avalanche seront limités ». Adieu la zapette, bonjour les skis et en avant pour le Mourre de Charrier ! Dimanche matin dans la voiture. Après avoir traversé les préalpes de Grasse chargées de quantités de neige impressionnantes, nous arrivons à proximité de ce fameux sommet. Déception : il y a bien de la neige, mais pas suffisamment pour du ski de randonnée. Nous lui disons donc «  à dans 30 ans ». Marche arrière et direction le col de Saint-Barnabe entre Teillon et Crête de la Bernade. Sur place, c'est le Canada,avec des tonnes de neige fraîche sur les arbres et la route... La crête de la Bernarde a l'air en meilleure conditions que le Teillon. A la petite station de ski abandonnée de Valplane, nous en avons la confirmation : elle est bien là ! Blanche, froide, légère et abondante. Allez zou, en avant !En traçant comme rarement il nous arrive de le faire dans les Alpes du Sud, nous partons à l'assaut du sommet de Gourre (1 878 m), par son versant Sud, avec en arrière plan la Méditerranée et le Mont Lachens. Puis nous nous élançons sur la longue crête en direction du sommet de la Bernade à 1 940 mètres.

Les derniers mètres pour arriver au sommet sont en glace. Ce n'est pas les Ecrins, mais cette modeste montagne située en préalpes de Grasse et du Verdon offre un très joli panorama du Ventoux, en passant par les monts Toulonnais, la mer, les montagnes du Verdon et du Mercantour. Et l'ambiance est sauvage, comme seule cette région isolée sait l'offrir. Place à la descente. Le versant Nord Ouest offre une très jolie combe qui rejoint 500 mètres plus bas la forêt et une cabane de berger. La neige est immaculée et les premiers virages se font dans une poudre légère, qui recouvre une sous-couche dure. Pas d'arbre, ni de cailloux pour venir jouer les accroche-carre. De temps à autre, nous nous arrêtons pour jeter un coup d'oeil sur nos traces, histoire de se dire que l'on n'a pas rêvé. Un neige comme çà, entre 1 400 et 1 900 m d'altitude, avec un tel soleil, c'est impossible ! Pour en profiter jusqu'au bout, nous descendons jusqu'à la limite avec le torrent et la forêt impénétrable. On recolle les peaux et direction une cabane de berger pour y manger au soleil. Ensuite, nous continuons la montée de cette face Nord pour retrouver le sommet et aller tester la neige sur la pente Nord-est. Vue imprenable sur le Mounier, et les sommets de la vallée du Var. Descente dans l'ombre et le froid. La neige est bonne, mais de moins bonne qualité que tout à l'heure. Un peu avant la forêt, nous recollons les peaux une  troisième fois – enfin, elles commencent à plus trop coller – et regagnons 300 mètres plus haut la crête encore ensoleillée. Au Sud, la mer de nuage a commencé à recouvrir les sommets. Au Nord, les crêtes du Mercantour restent dans le gris, sauf le Bégo qui tire son épingle du jeu et prend un bon bain de soleil. Pour la troisième fois de la journée nous retrouvons le sommet de la Bernade.  Ce sera la dernière descente. En plein dans la face Sud... La neige est horrible, cartonnée, dure à skier, traître. Mais heureusement, le paysage est toujours aussi surprenant.

Aller plus loin :

Départ de la station de Valplane (Alpes de Hautes Provence) à 1590 m.

Déniv : 1 200 m avec 3 montées et descente, en face Nord et Sud.

Accés, depuis Saint-Auban et Solehias, ou depuis le barrage de Castillon.

Commenter cet article

La rédaction de Medium4You 15/01/2008 16:41









Bonjour Frédéric,En se rendant sur votre blog, Aventuralpines, l’équipe de rédaction de Medium4You a apprécié sa qualité et son originalité.Nous pensons qu’il vous serait peut-être agréable de vous joindre à nous.Medium4You est un site participatif d’actualité, également dédié aux sports, aux arts et à l’aventure, et qui a la particularité d’être bilingue français-néerlandais.Notre site est un lieu gratuit d’expression d’opinions, d’échanges et de débats, accessible à toutes et tous.Ce lieu est mis à la disposition des habitants de France, de Belgique, des Pays-Bas et d’ailleurs, dans l’espoir qu’ils s’approprient cet outil de transmission d’opinions, d’expériences, d’idées, d’humeurs, de questions, etd’aventures.Dès aujourd’hui Medium4You se consacre spécialement aux sports de neige.C’est pourquoi nous serions ravis de publier sur notre site votre article intitulé "Freestyle Park à Cauterets".Votre nom d'auteur figurera évidemment à la suite de l'article, et un lien vers votre blog sera mis en évidence.Nous espérons de tout coeur que vous soyez d'accord.Nous serions également enchantés de pouvoir échanger avec vous, de répondre à vos interrogations et de faire la lumière sur tel ou tel point.Medium4You est entièrement gratuit et facile d’accès.Vous pouvez vous rendre à tout moment sur le site, et vous y inscrire si vous le souhaitez : http://www.medium4you.beDans l’attente de votre réaction, nous vous assurons de nos sincères sentiments,L’équipe de rédaction de Medium4You







david 14/01/2008 22:22

Tiens marrant, je suis aller faire un repérage là-haut il y a 2 mois (sinistre à l'automne) en me disant qu'il y avait sûrement des trucs à fureter en ski de rando quand il y a risque 4-5 ailleurs.
Très bien ton petit reportage.
A +

viking 14/01/2008 17:40

Dément! Tu crois que c'est possible de faire la Bernade depuis le col de Toutes Aures?