Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Aventuralpines

L'Audibergue par les crêtes

7 Septembre 2007, 07:37am

Publié par Frédéric Delmonte

La montagne de l’Audibergue est une source, presque, inépuisable de randonnées à V.T.T. Après le traditionnel tour, dont le récit et le topo sont consultables sur ce même blog, je vous propose une variante moins longue, mais plus sportive et originale : le tour de l’Audibergue par les crêtes.

Départ du hameau de Canaux à 1090 mètres d’altitude, pour rejoindre le plateau isolé de la Colle 400 mètres plus haut. Au départ, la piste est plutôt roulante, puis très vite, la pente se redresse et les cailloux rendent la progression plus délicate. Un peu avant la bergerie, actuellement occupée, on retrouve un sol plus souple.

La descente par le vallon de Beiral, et sa piste très roulante, reste un des temps forts de cette rando. Ne pas descendre jusqu’à la RN 85, pour prendre, à droite, le petit sentier qui conduit à la balise 99. De là, remonter en direction de la Moulière par un sentier un peu rude : on pédale un peu, on pousse pas mal et on porte le vélo la plupart du temps. A la Moulière, passer à côté du télésiège et prendre la grande piste qui serpente sous le fil du télésiège et rejoindre le col de la Charbonnière. De là, gagner le sommet, à 1642 mètres, par le nouveau sentier VTT ouvert cet été (balisage vert).

Du sommet, descendre en suivant plus ou moins le fil de la crête. A gauche (sur la photo ci-dessous) la crête désertique de l'Audibergue, à droite, le vallon de la Colle que l'on prend en partant de Canaux.

Au départ, on plonge plein Est à travers une prairie recouverte de pierres plates, qui font un bruit d’assiette brisée quand on roule dessus. Ensuite, à partir de la balise 176a, poursuivre le long de la crête, à travers les dolines et la prairie. De temps à autre, on peut rouler sur des bouts de sentiers… mais pas toujours. Pour ne pas s’égarer, garder en ligne de mire le grand pylône EDF. Quelques centaines de mètres avant le pylône, toute trace de piste disparaît.

Il faut traverser au mieux et retrouver la piste EDF, en franchissant une clôture (à partir de là et jusqu’à la route nationale, la piste est privée…). Cette piste passe en dessous du sommet de Canaux, pour regagner dans une descente très rapide la route nationale.

Retourner à Canaux par la piste de la Pinée, après une bonne trentaine de kilomètres et 1000 mètres de déniv’.

En savoir +

Sur cette carte, en rouge, le grand tour de l'Audibergue, en jaune, la variante décrite ici. 30 km, pour 1000 mètres de déniv. Le départ et l'arrivée sont communs. Les boucles par Séranon et Andon ne se font pas.

 

Commenter cet article