Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Aventuralpines

Le paradis du V.T.T, c'est ici !

26 Mai 2007, 07:29am

Publié par Frédéric Delmonte

Ami Vetetiste, peu d'indications pour cette sortie réalisée dans les préalpes de Grasse, ni de carte, ou de topo, comme c'est l'usage sur ce blog... Nous avonstrouvé le paradis du V.T.T, quelque part dans le haut-estéron, entre Alpes-Maritimes et Alpes de Hauyes Provence, dans des vallées inhabitées, sans route, piste, ou autre aménagement. Ici, le temps s'est arrêté avec la désertification rurale. Les quelques rares hameaux croisés n'ont pratiquement pas bougé depuis une bonne soixantaine d'années. Les habitants se font rares. En revanche, la nature est bien présente : profonds vallons creusés par l'érosion, clues, forêts impénétrables, pelouse alpine, ou maquis méditerranéen... Ici, on roule en ayant présent à l'esprit que les sangliers, cerfs, ou chevreuils croisés ont la priorité sur le vététiste. Et les chemins ? Que du single track technique, éprouvant et ludique. On pousse souvent, on porte quelquefois, on relance tout le temps et il faut rester concentré, pour éviter la faute, sur des sentiers trés étroits, mais tout le temps intéressants. Alors ? En avant, avec 2 indications sur la photo ci-dessous : 1. la rando fait le tour de ce sommet, en arrière plan (altitude 1841 m) et à la fin passe par ce hameau, à droite sur l'image, habité à l'année, mais desservi par des sentiers pédestres. Autre indice : il y a des ânes. Tu vois ? Sinon, pour commencer, il faut pédaler fort et aussi pousser, puis se résoudre à finir par porter sur une piste située sur un ubac boisé. Pour trouver, c'est simple : la forêt  porte le même nom que le restaurant du village et de son ancienne place forte, restaurée en ce moment...T'as trouvé ? Non, alors, tu ne feras pas cette fantastique et inespérée descente aprés 30 minutes de "poussage" et portage. Une descente, non un tobogan dans un sous-bois frais et vert.Ensuite, il faut pas mal pédaler, franchir les limites du département, passer un col, par un GR ou la route et arriver sur un haut plateau isolé, où les reste d'une station de ski rouillent au soleil. Altitude : 1597 m, c'est le point haut de la rando et le début d'une nouvelle descente d'anthologie, d'abord sur une pelouse alpine, puis sur un sentier à flanc de montagne, enfin sur un single track caillouteux et sinueux.

Ensuite, on arrive dans un hameau isolé. Il faut grimper sur un haut plateau humide, parsemé de fleurs et d'où la vue s'étire jusqu'aux montagnes du Mercantour. On rejoint un second hameau, avec un fontaine à l'eau fraîche, avant de plonger dans la descente la plus belle de la journée, mais pas la plus longue. Les 2 photos ci-dessous.La rando se poursuit sur un sentier technique et exigeant. On rejoint le dernier hameau de la journée, avant d'entamer l'ultime descente, de traverser un torrent et de rejoindre la route, aprés plus de 35 km et 1100 m de montées...

Commenter cet article

jj 28/06/2007 22:06

Salut Fred,

Trop facile:
St Auban, Tracastel, Soleihas, Vauplane, Le touyet, La Sagne, Les Coulettes.

Très beau tour dans un haut estéron très tranquille

La prochaine fois va de l'autre coté Col de Baratus ,Gars , Les Mujouls
c'est top également.

jj