Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Aventuralpines

Ski insolite à l'Arpille, au dessus de Grasse

21 Décembre 2008, 20:08pm

Publié par Fred06

Nous voulions skier de l’insolite. De l’insolite ! Avec l’enneigement actuel, l’insolite on est parti le trouver dans les Préalpes de Grasse. Direction la face Sud du Teillon. On voulait la remonter au départ du village de Peyroules. Mais sur place l’enneigement se révèle décevant. Il va falloir pas mal porter. Mais porter en décembre, c’est pas du ski, alors direction Saint-Auban avec comme idée d’aller au Pensier Oriental. La neige est là, mais les arbres et broussailles également. Pas envie de faire les bucherons…

Et puis au départ du virage, une face blanche apparait au loin. Voilà une reconstitution du dialogue, dans la voiture : «  C’est skiable ? ». «  Ça a l’air ! ». «  C’est quoi ? ». «  L’Arpille, un sommet qui se fait en VTT par la piste DCFI. Au sommet il y a un poste d’observation pour les feux de forêt ». L’Arpille, pourquoi pas ? C'est rarement skié. Allez, on ira chercher l’insolite à l’Arpille.

Départ de 1100 mètres du hameau de Baumettes, on sort de la voiture et on chausse. Pratique. Départ en douceur par la piste, avec l’impression de se retrouver dans le Jura ou les Vosges. On quitte la piste sur une crête qui conduit à la citerne. De la citerne, nous coupons à travers la forêt. C’est dense. C’est du buis. C’est de la galère. On bucheronne comme des sangliers dans une neige trop lourde, trop chaude qui laisse s’enfoncer les skis. Direction le col de la Serre d’Alexandre, puis une grande traversée à flanc de crête pour rejoindre le Collet du Gros Bène qui se descend dans une poudre légère.

Ensuite petite remontée pour aller rejoindre le sommet et sa cabane.

Le panorama est à couper le souffle. De l’insolite encore. Dernière montée pour gagner le sommet et la cabane d’observation, à 1 686 mètres. De là haut la s’étend de la mer, avec la Corse à l’ensemble de la chaîne alpine du Mercantour au Verdon. Plus bas la vallée de l'Estéron avec le village du Mas.

Descente plein Sud sur une neige un peu lourde pour rejoindre le vallon du Riou en poudre et glace, où un daim nous coupe la route à moins d’un mètre. De l’insolite !

Le film :

 

 

 

Commenter cet article

JG 07/01/2009 22:02

Félicitations pour ce blog et cette sortie.L'hiver en-cours est propice à ce genre d'expériences et chaque mont devient une aventure.

Viking 21/12/2008 22:43

Dément! Du velour cette neige.