Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Aventuralpines

Mon VTT dans les combes de la Lure

6 Octobre 2008, 20:29pm

Publié par Fred06

Mon VTT voulait retourner sur la Lure. Mais y aller seul, ce n'était pas possible. Alors, je l'ai accompagné se dégourdir les manivelles. Direction le sommet de la Lure, au départ de Saint Etienne les Orgues. Pour monter plusieurs solutions : par la route, c'est 20 km et 1000 mètres de dénivelés avec de beaux virages bien relevés, soit par le GR, mais c'est pas mal de portions ou l'on pousse, ou alors par la Combe des Glacières (une autre solution consiste à pendre le PR et à suivre la crête Sud Ouest, pour une prochaine fois). La rando débute sur unel arge piste, qui se rétrécie une fois que l'on a laissé le GR partir vers la droite. La pente se relève un peu. la forêt forme maintenant une voute compacte qu'éclaircit à peine le début de l'automne. Le sous-bois est recouvert d'un épais tapis de feuilles mortes. Pas un bruit, sauf le vent qui s'engouffre 1000 mètres plus haut, et descend depuis la crête. Il arrive du Nord aprés s'être rafraichit sur la neige fraîche. Personne. La pente, elle s'accentue un peu. Voilà le Jas Usseglio. Abandonné. Il y plus d'un siècle, les vallons de la Lure étaient le centre d'une importante activité charbonnière et pastorale. Aujourd'hui,àpart les forestiers, les chasseurset les chercheurs de champignons, personne. Même le vététiste se fait rare. Tant mieux !  Je continue à pédaler, ou bien s'est mon VTT qui m'entraine. A l'embranchement du vallon du Ponchon, on continue tout droit, toujours dans le vallon des glacières qui porte bien son nom. Le froid se fait plus vif au fure et à mesure que l'on monte. Le soleil revient. Plus on s'approche de la crête et plus il réchauffe. Mais le vent se renforce et la belle piste disparaît à travers la forêt. Je pousse alors mon vélo sur une sente recouverte d'herbe. La forêt s'écarte. La prairie gagne du terrain, puis l'herbe jaunie par les premiers assaults de l'hiver disparaît. Elle laisse la place aux crêtes décharnées de la Lure. Une belle piste où on prend plaisir à pédaler, puis de nouveau le GR qui circule non loin des poteaux de l'ancien téléski. Encore un petit effort et puis voilà le sommet. Belle vue du bassin Marseillais aux Ecrins.
Et puis la descente, rapide, ludique, un peu technique et fantastique dans ce vallon qui mène à Notre Dame de Lure. Irréel avec cette lumière qui disparait, tamisée par les feuilles. Impression de rouler sur un épais tapis. Les feuilles recouvrent les pierres. Le VTT se laisse aller d'un côté à l'autre de cette piste qui s'enfonce au lus bas du vallon. Puis le single technique et rapide et de nouveau une petite piste sinueuse. On traverse la route pour la dernière portion technique avant de retrouver la rapide piste de la montée. La Lure ? 2 heures d'ascension (13 km et 1000 mètres de montée) pour 30 minutes de descente. Une des plus belles et mystérieuses de la région.

La suite en images :


VTT Lure octobre 2008
envoyé par fredel06

D'autres films de VTT sur la Lure trouvés sur le net :

Commenter cet article