Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Aventuralpines

La croix du Suolcle, quelle galère !

3 Août 2008, 20:48pm

Publié par Fred06

Quelle est la recette pour vivre une vraie galère en VTT ? Réponse : prendre une carte IGN au 1/25 et partir à la découverte de chemins inconnus. Oublions donc les topos et les sorties trop courues pour partir à l’aventure. Départ :le barrage de la Gordolasque, à 1590 mètres d’altitude, à la limite du parc National du Mercantour . Objectif : la croix du Suolcle, aux Terres Rouges sur la commune de Belvédère. Pour y aller, rien de plus simple, il suffit de descendre la vallée de la Gordolasque par le sentier de randonnée qui longe le torrent. C’est  mètres de déniv’ négatifs, les doigts dans le nez… Enfin. Après la cascade du Ray, le sentier plonge dans le vallon et s’enfonce dans le sous-bois. Début de la galère. Après quelques dizaines de mètres, la piste disparait sous de l’herbe grasse, des ronces, des orties et quand la végétation disparait, c’est pour laisser la place à des rochers recouverts de mousse et plutôt glissants. Alors, un peu dépité, on pousse, on porte pendant une bonne partie de la descente, les jambes malmenées par les orties. A oublier !

Heureusement vers la fin, la sente suit la courbe de niveau et devient plus roulante. Au Cloutet (balise 259), le sentier se met à remonter entre les chataigniers. Puis la végétation devient plus sèche et les rochers rouges font leur apparition. Ainsi que les rayons du soleil et la chaleur. Pratique, parce que maintenant ça monte et plutôt sec. Difficile de rester sur son spad et d’avancer en pédalant. Pousser, porter… La Croix de Suolcle apparaît dans le champs de vision. Encore quelques centaines de mètres et la voilà. Direction les granges de Tremenil par un ancien chemin qui disparait sous la végétation et dont le balise jaune s’efface. Là aussi, il faut pas mal pousser et porter. C’est rando, enfin rando pédestre depuis un bon moment. Le VTT, c’est pour s’appuyer, pas pour pédaler. Aux granges, on, retrouve un sentier en balcon, roulant (c’est pas mal quand on roule tient !) et ludique. On peut l’emprunter pendant un moment avant de faire demi tour et de rentrer sur la Gordolasque par la piste du Castellarou (balise 263) qui rejoint la cascade du Ray. On peut aussi monter à la Serre de Clapeiruole et redescendre par le chemin qui mène à la vacherie, mais ne connaissant pas le lieu, je me suis dit que les chemins du coin m’avaient résérvé assez de (mauvaises) surprises pour la journée. L’aventure, c’est l’aventure !

Y aller :

Vallée de la Gordolasque. Départ balise 276 ou du barrage.

Commenter cet article