Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Aventuralpines

Voyager en train ou TGV avec son vélo, une aventure...

19 Juillet 2017, 12:29pm

Publié par Aventuralpines

On attend le train...

On attend le train...

Voyager en train avec son vélo ? Même si la SNCF a amélioré son offre, elle peut encore mieux faire...

J'en ai fait l'expérience sur mon périple en VTT BUL Saint-Gervais/Briançon. Je ne voulais pas prendre la voiture, mais utiliser les transports en commun pour me rendre au point de départ et rentrer, une fois la traversée terminée. Le plus simple, le train. Enfin...

Pour rejoindre Saint-Gervais depuis Marseille, je souhaite prendre le TGV, puis un TER. Je voyagerai avec mon VTT, non démonté. Cela coûte 10 euros en plus. Si le vélo est emballé dans une housse, c'est gratuit.

Je consulte le site de la SNCF et il m'indique bien un TGV pour Lyon, puis un TER pour Bellegarde, puis Saint-Gervais. Le TGV a un espace vélo. Je fait la réservation, mais le site m'indique que je ne peux pas réserver pour un vélo... J'appelle le serveur de la SNCF, mais les téléconseillers sont tous en ligne... Je retourne sur le site et essaie de réserver en deux fois : le trajet en TGV, puis le TER. C'est bon cette fois. Bien entendu le billet me revient un peu plus cher.

Arrivé à la gare de Marseille, un contrôleur m'interpelle sur le quai : " vous allez où avec votre vélo ?"

Réponse : " Ben prendre le train...". Et je lui montre mon billet avec indiqué la réservation vélo. Il m'indique le compartiment pour les vélos.

Un emplacement pas vraiment pratique...

Un emplacement pas vraiment pratique...

Je le trouve et là, surprise : l'espace vélo n'en est pas vraiment un. Il s'agit de sièges repliables, avec des ceintures pour attacher les vélos. On peut en mettre au maximum deux, l'un contre l'autre dans le sens de la longueur. Mauvaise surprise, un voyageur est assis sur un de ce sièges. Il se décale gentiment d'une place. Pour que le vélo entre, il faut que je démonte une roue.

J'attache le vélo et le train démarre. Un autre contrôleur vient et demande à qui est ce vélo, d'une façon suspicieuse. Il me dit que c'est mieux de voyager le vélo rangé dans une housse, que la pédale peut blesser un voyageur, etc... Il n'a pas tort, mais c'est qui qui a prévu une espace low cost et pas vraiment adapté aux vélos ?

Je lui montre mon billet, avec indiqué le transport du vélo non démonté (payé 10 euros). Un peu avant Lyon, un autre contrôleur vient et lui ne dit rien.

Un autre voyageur avec un vélo non démonté monte. Devant le peu d'espace pour y ranger son vélo, il le laisse dans la coursive d'entrée. Il m'explique que lui aussi a eu des problèmes pour réserver avec son vélo via internet...

A ce moment, on espère qu'aucun autre voyageur ne va arriver avec un vélo. Il n'y a plus de place.

Heureusement, il est plus simple de voyager avec un vélo dans un TER et c'est gratuit. Des emplacements plus pratiques sont prévus dans les trains.

Commenter cet article