Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Aventuralpines

Raid Vauban : du VTT de montagne en taille XXL

12 Juin 2017, 20:10pm

Publié par Aventuralpines

Col de la Coulette. 2363 mètres.

Col de la Coulette. 2363 mètres.

8 petites minutes. Je franchis la barrière horaire de la Marbrière, au dessus de Guillestre avec 8 petites minutes d'avance... Je sais maintenant que j'en terminerai avec ce foutu Raid Vauban. Depuis le col de la Coulette, dans le Val d'Escreins, je me bas contre le chrono avec la ferme intention de le devancer. Abandonner ne fait plus partie de mon vocabulaire !

Portage sous le col de la Coulette.

Portage sous le col de la Coulette.

Pourtant j'ai hésité, après le ravito du col de Vars, dans cette interminable montée vers le col de la Coulette, sous le cagnard, où j'ai explosé... Pédaler au ralenti, pousser et avancer à la vitesse d'un escargot... Mais avancer. C'est en l'apercevant, ce foutu col, avant le début du portage, que j'ai su : ça allait passer. Il faudrait porter mais ça allait le faire.

Pourtant dans la descente de l'Enduro de Vars, je me suis pris la corde d'une clôture dans la cassette et le dérailleur. Elle s'est totalement imbriquée entre les dents et dans les roulettes. Plus moyen de passer une vitesse. Me voilà bien pour poursuivre... Il a fallu prendre mon mal en patience et démonter la roue, nettoyer la cassette et m'apercevoir que j'allais devoir défaire les vis des roulettes du dérailleur. 30 minutes de perdues.

Une idée des paysages traversés

Une idée des paysages traversés

Je repars avec l'envie de me battre.

Pourtant depuis ce matin 7 h 30, je ne tiens pas la forme olympique et je suis étonné par le niveau technique en descente des concurrents. Mois qui ne roule pas assez, je m'accroche. Je profite des paysages et des singles techniques et ludiques à souhait. Le Raid Vauban est un des plus beaux raid VTT des Alpes du Sud. Mais il se mérite. Moins engagé que les Terres Noires ou la Transvésubienne, moins magistral et long que l'Ultra Raid de la Meije, il n'est pourtant pas à prendre à la légère.

Lac de Peyrol.

Lac de Peyrol.

Mais revenons en à la descente du col de la Coulette. C'est certainement le grand moment ce raid. Le plus physique, le plus beau et le plus alpin. Le plus technique va arriver avec la suite de la descente. Une dégringolade en altitude sous les contreforts de la Font de Sancte.

Le sentier (très étroit) traverse les alpages sur un passage en balcon. Note pour éviter un passage aux urgences : ne pas tomber ! Le single jusqu'au refuge de la Basse Rua est pentu et technique à souhait. 

Descente dans le Val d'Escreins

Descente dans le Val d'Escreins

La suite, dans le Val d'Escreins est toute aussi technique et physique. Mais je n'y prête pas trop attention, trop occupé à rattraper le temps perdu et lutter contre les minutes qui défilent... Je fonce, survole les cailloux, saute les racines et virevolte d'un virage à l'autre. Enfin, je fais ce que je peux. Depuis le départ, le pilotage est un vrai régal dans chaque descente.

Et bingo, je franchis la dernière porte horaire à temps ! Il reste cette interminable montée sur une piste forestière en pleine fournaise. J'avais prévu le coup et rempli mon Camel au dernier ravitaillement. L'air est irrespirable. A chaque inspiration la bouche se sèche un peu plus, si bien que je bois. Je n'arrête pas de boire, de me remplir à m'en faire péter le ventre. Pourtant j'ai l'impression d'être toujours aussi sec...

Dans la dernière grande descente les forces me quittent et j'essaie de rester hyper concentré. A la traversée d'un canal, je m'y jette dedans. Bienfaits de la clim' naturelle. 5 minutes plus tard j'ai séché...

Voilà la traversée du Guil, puis la dernière montée vers Eyglier et Mont-Dauphin. J'ai les jambes en coton... On fait le tour des remparts puis voilà la ligne d'arrivée. Enfin. Je suis sec de chez sec. Mon chrono est un peu décevant, mais j'en ai terminé avec ce Raid Vauban 2017.

Pourquoi y aller :

  • Pour les singles de descente
  • Pour les paysages des Alpes du Sud
  • Pour un raid sans trop de monde
  • Pour l'organisation à taille humaine
  • Pour rouler en altitude (cette année les parcours étaient plus en altitude)

Pourquoi ne pas y aller : 

  • Si on n'a pas assez roulé
  • Si on n'aime pas la montagne
  • Si on n'aime pas porter
  • Si on n'aime pas les sentiers trop techniques
Le profil : 2600 mètres de grimpette...

Le profil : 2600 mètres de grimpette...

Le parcours : 70 km

Le parcours : 70 km

Commenter cet article