Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Aventuralpines

Comment passer une (bonne) première nuit en refuge

8 Mai 2017, 13:38pm

Publié par Aventuralpines

Le refuge Albert 1er, avant sa rénovation.

Le refuge Albert 1er, avant sa rénovation.

Il y a la première nuit en refuge, et puis si on y a survécu, il y a les autres...

Pour tout amoureux de la montagne, passer une nuit en refuge est souvent une étape obligée et un événement mémorable que l'on raconte.

Mais, pour que cette première nuit ne se transforme pas en cauchemar, il faut en avoir les codes. Voici, dans le désordre, mon abécédaire (amoureux) d'une nuit en refuge :

Le dortoir, un endroit où on ne dort pas beaucoup...

Le dortoir, un endroit où on ne dort pas beaucoup...

D, comme dortoir :

Le dortoir est un endroit, où généralement, on ne dort pas beaucoup. Ce n'est pas la faute du réveil plus que matinal imposé par la course. L'explication vient de la promiscuité du lieu. C'est dans le dortoir que les cordées se défont...

La faute ? J'en vois deux : le ronfleur (qui lui dort bien), et l'incontinent (qui éclaire sa frontale toutes les deux heures pour aller aux toilettes). Une troisième peut-être : le tee-shirt coton du montagnard crado, qui le porte depuis une semaine...

Si on a froid, il vaut mieux dormir en haut. La chaleur monte. Si on a des problèmes de prostate, il vaut mieux dormir en bas. On évite de se briser une cheville en sautant du lit pour courir aux toilettes.

Si on veut vraiment dormir, il ne faut pas aller en refuge.

  • L'accessoire indispensable à avoir :  outre le drap à viande, c'est le bouchon d'oreille. En pleine nuit, sa recherche (quand il a sauté d'une oreille)permet de passer le temps.
  • A ne pas faire : aller dormir dans le dortoir des guides. Sauf si vous y êtes invité(e).
Ranger ses affaires est un art en refuge.

Ranger ses affaires est un art en refuge.

R, comme ranger :

Ranger ses affaires est un art en refuge. Pour comprendre, il faut s'imaginer une vingtaine d'alpinistes déballer leur sac dans une pièce de 20 m2. Ranger ses affaires est surtout la garantie de pouvoir aller au sommet. Pour ne pas chercher ses chaussettes à 3 h du mat' à la lueur de la frontale, le mieux est de préparer son sac le soir, avant de se coucher. Celui qui a pris la peine de bien préparer ses affaires la vieille déjeune vite et part en premier... Ce qui est pratique quand on doit revenir parce que l'on a oublié sa corde. On perd moins de temps.

  • A avoir : des sacs filets que l'on range dans son sac à dos. Un pour les vêtements, un pour la nourriture, etc...
  • Ne pas faire : appeler le service d'étage pour repasser son gore-tex. 
Préparer son sac, à 3 heures du mat'...

Préparer son sac, à 3 heures du mat'...

G, comme gardien :

Avant Dieu sur terre, il y a le gardien. C'est le seul maître à bord de son refuge. Pour passer une bonne nuit, il faut se le mettre dans la poche dés que l'on a passé la porte d'entrée (avec ses chaussons. On n'entre pas dans un refuge en crampons, ni chaussures pleines de boue). C'est lui qui place les dormeurs dans les dortoirs, luis qui fait à manger et lui qui réveille tout le monde à pas d'heure... Et lui qui appelle les secours.

  • Ne pas faire : lui demander pourquoi le lit n'est pas fait.

F, comme fenêtre :

Pourquoi est ce qu'en refuge, la fenêtre ouvre toujours sur un paysage beaucoup plus impressionnant qu'en vallée ?

Je n'ai pas encore trouvé la réponse. Alors, à chaque fois je prends une photo pour essayer d'avoir la réponse...

Depuis le refuge du Promontoire.

Depuis le refuge du Promontoire.

Lac #allos depuis la cabane #Alpes #alpesdehauteprovence #Mercantour #mercantournationalpark #Provence

Une publication partagée par aventuralpines (@aventuralpines) le

Depuis le refuge d'Averole.

Depuis le refuge d'Averole.

Depuis le refuge Victor Emmanuel

Depuis le refuge Victor Emmanuel

#fenêtre #écrins #refuge #pelvoux

Une publication partagée par aventuralpines (@aventuralpines) le

Depuis le refuge Albert 1er

Depuis le refuge Albert 1er

T, comme toilettes :

Les toilettes dans les refuges, c'est tout un poème... Par précaution, comme pour les poubelles, il est conseillé de tout redescendre dans la vallée. Si cela est au dessus de vos forces, allez aux toilettes, tant pis pour votre odorat.

Mais allez-y vraiment ! Je me rappelle de mon premier matin au Goûter. Pour se rendre de l'annexe au refuge principal, il fallait enjamber les excréments et papiers toilettes laissés sur la passerelle par ceux qui n'avaient pas eu la force d'aller aux toilettes. Sympa à 2 h 30 du mat'...

Pour cette rubrique, je ne prends pas le soin d'ajouter une photo...

  • Ne pas faire : commencer la lecture d'un roman de Zola aux toilettes du refuge. 
Repas dans l'ancien refuge du Goûter.

Repas dans l'ancien refuge du Goûter.

R, comme repas :

En refuge, le repas est toujours constitué :

  • d'une soupe
  • d'un plat avec viande en sauce et pâtes ou riz
  • d'un fromage
  • d'un dessert : fruits au sirop, mousse au chocolat, gateau

Si ce repas ne comprend pas un de ces plats, vous pouvez embrasser, le ou la cuisinière ! 

  • A ne pas faire : demander la carte... Demander à voir me chef...
Avant l'attaque...

Avant l'attaque...

P, comme partir :

Il y a deux manières de partir d'une refuge : par le haut ou par le bas. Si vous partez par le haut pour faire un sommet, le mieux est de le faire savoir. Parlez-en le soir, lors du repas. Si certains n'ont pas bien compris où vous allez, le matin, n'hésitez pas à vous préparer bruyamment. Lover votre corde en rappelant les difficultés à venir. Faîtes tinter votre quincaillerie au moment d'enfiler le baudrier. Le must est de planter le bout de son piolet dans l'oeil ou la joue du voisin, en mettant son sac à dos. Comme çà, il se rappellera bien de vous et de votre course.

#bière #pelvoux #ecrins #alpinisme #Alpes

Une publication partagée par aventuralpines (@aventuralpines) le

B, comme bière :

Si vous ne buvez pas de la bière, le soir au refuge, c'est que vous n'avez rien à y faire. Redescendez dans la vallée !

P, comme poésie :

Il y a une poésie certaine à venir passer une nuit en refuge. Mais n'en parlez pas... Les autres vont penser que vous faites preuve de faiblesse et que vous pourriez compromettre la course.

A faire : buvez une autre bière et regarder la carte IGN, ou le topo d'un air pénétré... 

#refuge #pelvoux #Myhautesalpes #alpinisme #Alpes

Une publication partagée par aventuralpines (@aventuralpines) le

#montagne #nuages #écrins

Une publication partagée par aventuralpines (@aventuralpines) le

Fin de journée au refuge du Goûter

Fin de journée au refuge du Goûter

#refuge #poules #alpes #averole #maurienne #montagne

Une publication partagée par aventuralpines (@aventuralpines) le

Le refuge de la Madone de Fenestre.

Le refuge de la Madone de Fenestre.

#refuge #Goleon #myhautesalpes #Alpes #neige

Une publication partagée par aventuralpines (@aventuralpines) le

Commenter cet article