Test matos trail : Saucony Xodus 6.0

Publié le 17 Septembre 2016

Du rouge, pour être vu de loin...

Du rouge, pour être vu de loin...

Voilà un an que je cours régulièrement avec des Saucony Xodus 6.0, aussi bien lors de sessions d'entraînement, de sorties ludiques que de compétitions,pour des distances entre 25 et 45 km.

J'ai d'abord utilisé le modèle 2015 (en bleu), puis le modèle 2016 (en rouge). Aujourd'hui, je garde le 2015 pour les entraînements et je prends celui de 2016 pour les sorties plus longues et les compétitions.

J'aime bien leur look de baroudeuses et leur côté agressif, avec des crampons proéminents.

Première sensation

La première impression,une fois la chaussure enfilée est la sensation d'avoir le pied(bien) tenu. Cet effet est obtenu par un système de laçage simple, mais efficace. Il monte plutôt haut sur le pied et joue son rôle. C'est surtout le talon qui trouve bien sa place dans un "coque" protectrice. La raison : un arrière de chaussure plutôt rigide.

L'arrière de la chaussure est rigide et tient bien le tâlon

L'arrière de la chaussure est rigide et tient bien le tâlon

L'autre (bonne) sensation se trouve dans la semelle rigide, qui destine ce modèle à des terrains plutôt techniques. Elle gomme les agressions des rochers. On peut tout de même envoyer et développer une bonne foulée. Pour les courses rapides et moins techniques, il vaut mieux une chaussure plus souple. L'amorti étant correct mais sans plus. Il s'agit d'une paire de chaussures de trail plutôt dynamique.

Pour le technique et rocailleux

Elle fait merveille sur les sentiers techniques et rocailleux. Sa précision est un atout quand il faut poser le pied au mini-mètre. Avec, on peut prendre des risques avec des posés de pieds osés sur des rochers en devers ou des parties en pente. On glisse rarement et cette Xodus rattrape quelques fautes.

La semelle Vibram, un gros atout de cette chaussure

La semelle Vibram, un gros atout de cette chaussure

Bonne accroche

La semelle vibram, à double densité, et la découpe des crampons, fait de cette chaussure une redoutable alliée en terrain difficile, que ce soit sur de la terre sèche, des rochers et même de la boue. Elle accroche et assure quand il le faut !

Un pare-pierre plutôt correct permet d'envoyer dans les éboulis sans trop se faire mal.

Même si la semelle est dure et le laçage puissant, la chaussure reste confortable sur des distances de 40 km.

Elle respire bien et sèche vite (j'ai le modèle sans membrane Gore-Tex, à mon avis inutile pour le Sud de la France).

Au bout de huit mois d'utilisation (modèle 2015)

Au bout de huit mois d'utilisation (modèle 2015)

Au bout de 4 mois d'utilisation (modèle 2016)

Au bout de 4 mois d'utilisation (modèle 2016)

Test longue distance

Le point négatif reste la (relative) fragilité de ses crampons à l'avant et l'arrière. Agressifs et proéminents, ils souffrent très vite, surtout sur des terrains calcaires et rocailleux. Les pointes, sur le côté et l'avant, se déchirent et se découpent.

Après plusieurs mois d'utilisation intensive, il n'y a pas d'autre problème particulier à souligner. Les autres matériaux employés sont solides. Les finitions soignées.

Test matos trail : Saucony Xodus 6.0

Les + :

  • Accroche

  • Bonne tenue du pied

  • Protection avec le pare-pierre

Les -

  • Crampons fragiles
  • Pas de système pour cacher les lacets

Tarif : 145 euros en magasin, autour de 115 sur internet

Rédigé par Aventuralpines

Publié dans #Test matos

Repost 0
Commenter cet article