Les balcons du Drouvet à VTT

Publié le 16 Novembre 2015

Le Sirac depuis les crêtes du Drouvet

Le Sirac depuis les crêtes du Drouvet

Sommet 5 de mes 40 sommets pour les 40 ans.

Direction le Drouvet, le point culminant de la station d'Orcières, à 2 655 mètres d'altitude. Je devrais dire retour au Drouvet. C'est ici que toutes ces aventuralpines ont commencé, il y a maintenant quelques années : première descente à ski, premier hors-piste, première poudreuse, première rando en altitude et première virée en VTT en altitude aussi...

Quasiment 40 ans après, je retrouve le chemin d'Orcières. La piste, plutôt : celle qui monte à la station  via le hameau de Montcheny, à 1 457 mètres.

J'ai rendez-vous 1 200 mètres plus haut.

Après avoir traversé la station, déserte en ce mois de novembre, étrange sensation de traversée une ville inhabitée, je gagne la piste qui rejoint le hameau des Estaris, après avoir dépassé l'école de ski, fréquentée il y a 37 ans. Depuis, j'ai eu la chance de skier le Grand-Paradis, la vallée Blanche, le couloir Est du Gélas, le Brévent, etc...

Après le rocher des Estaris, il faut pousser le VTT sur une large piste qui grimpe jusqu'au lac de Jujal. Le soleil brille, les herbes des alpages ont des reflets dorés et le vent fort, fait tomber la température.

Je dépasse le Chalet de Roche Rousse, là aussi désert. Voici maintenant le lac des Sirènes, puis le lac Long, les lacs Jumeaux, puis enfin, après un portage en plein vent, le col qui surplombe le lac des Estaris à 2 589 mètres.

Deux télésièges gâchent un peu le paysage. De la neige recouvre une bonne partie des alpages. Il fait très froid sous le vent.

Direction la pointe des Pisses et le Roc des Hommes via un très joli sentier en balcon qui offre une vue dégagée sur les sommets des hautes vallées du Drac.

Agréable surprise : le sentier est plutôt roulant, sur toute la longueur à l’exception que quelques passages et de la partie enneigée, où il faut porter.

Encore un très beau passage en crête, sur une terre noire et il faut remonter quelques mètres pour chercher le sommet du Drouvet.

Le vent s'est arrêté. La température remonte. Le soleil de novembre réchauffe. La lumière est exceptionnelle. Aucun bruit. La magie des Hautes-Alpes opère. Les sommets du Valgaudemar sont à portée de main, comme le Sirac.

Lacs #orcieres #essais #myhautesalpes #alpes

Une photo publiée par aventuralpines (@aventuralpines) le

Place maintenant à la descente, via les sentiers de l'espace VTT de la station. Je vais rejoindre le roc d'Alibrandes pour emprunter le très beau single des "1 000 virages" qui plonge quasiment 1. 000 mètres plus bas dans le vallon du "Merdarel" qui porte mal son nom.

Pendant plus de 20 minutes, je m'offre une orgie de virages sur un sentier recouvert d'épines de mélèze. Au torrent, je remonte quelques mètres pour récupérer une piste en balcon qui rejoint le hameau des Marches, puis la route pour le village d'Orcières.

Rédigé par Aventuralpines

Repost 0
Commenter cet article