40 ans, 40 sommets, 40 amis...

Publié le 9 Septembre 2015

40 ans, 40 sommets, 40 amis...

Pour mes 40 ans, j’ai décidé de m’offrir 40 cadeaux....

Je vais faire l’ascension de 40 sommets, en compagnie de 40 amis, ou presque. On verra qui répondra présent ou non. En même temps, est ce que j’ai 40 amis ?

Au début, je pensais gravir un 4.000 mètres. Pour mes 40 ans, le compte était rond, ou bon. Mais, à 80 ans difficile de reproduire la même équation.... En même temps, avec un seul sommet à fouler, la sensation de « trop peu » aurait laissé un goût d’inachevé à cet anniversaire.

Alors, ce sera 40 sommets !

Autant dire une folie, puisque j'ai calculé que pour mener à bien cette nouvelle aventuralpine, il me faudra parcourir au moins 10 000 à 15 000 km, pour me rendre sur mes objectifs, avaler pas moins de 50 000 mètres de dénivelés et me procurer une quarantaine de kilos de matériels divers et variés, sans parler de la nourriture, du budget... Et de la préparation physique. Une véritable expédition. Ou plutôt 40 expés à étaler sur 25 W-E, 5 W-E longs et 3 semaines de vacances complètes, en fonction de l'éloignement, de la préparation à l'altitude et du temps estimé de l'ascension. Pour des raisons pratiques ces sommets sont tous en France, ou presque. Pour mes 50 ans, on visera plus loin...

Cette aventure, je vais la vivre pendant un an, ou même deux, plus certainement, en fonction des impératifs de la vie quotidienne, de ces put... de 5 petites semaines de congés payés, de la forme du moment, des disponibilités et de la météo. Qu’importe le temps que cela prendra, puisque j’aurais mes 40 ans, une fois ces 40 aventures derrière moi !

L’idée est de donner du temps au temps, de prendre du bon temps et de partager son temps avec des amis, des camarades de cordée, des potes de sport, ou des personnes qui ont été importantes pour moi, ces 40 dernières années.

Pas de recherche de la performance non plus. Ni de l’extrême. Seul le plaisir d’évoluer dans la nature, le goût de l’effort et du partage guideront cette aventure. Dans ces 40 virées, il y aura de la haute montagne bien évidemment, des sommets qui me font rêver (le Viso, l'aiguille du Chardonnet), des toits que je souhaite fouler à nouveau (Mont-Blanc ?), ou des rendez-vous manqués (traversée de la Meije). Il n’y aura pas que de l’alpinisme. Escalade ? Oui, bien sûr, avec la Grande Candelle (ascension stoppée pour cause de Mistral) ou la Sainte-Victoire (premier rappel, il y a plus de 20 ans…). Du VTT, c’est incontournable, pour aller caresser la croupe de la montagne de Thiey, glisser depuis le sommet de la Flute ou le Château Voltera (inévitable Roc d’Azur). Je vais aussi courir, pratiquer ce trailrunning si en vogue pour aller chercher le sommet du Drouvet, ou le Thabor. Le ski de rando, autre pratique de la montagne qui m'est chère sera à l'ordre du jour : Gélas, Clapier, Cheval Blanc, Ecrins ? Il y aura un Ventoux et une Bonette en vélo de route, parce qu'il faudra bien un peu faire tourner les jambes pour récupérer. Une (petite) colline de Saint-Ferréol à faire en rando aussi et d'autres sommets "gentils" à fouler avec des amis et enfants. Bien entendu, quelques bières, ou bons verres de vin, seront vidés en plus des litres de boissons énergétiques du "Camel".

Vous le voyez, les moyens et les techniques employés s’adapteront aux saisons, aux envies, à la destination et aux compagnons.

40 ans, 40 sommets, 40 amis...

La liste des sommets n’est pas totalement bouclée. Loin de là. Je veux laisser la place à l’improvisation et aux rencontres. Tous ces sommets ont une histoire personnelle avec moi, me font rêver, ou envie. Certains aussi ont un goût de "reviens-y".

Ces 40 aventuralpines seront surtout l’occasion de mettre à l’épreuve des valeurs qui me sont chères : l'amitié, le goût de l’effort, la persévérance, le partage, l’esprit d’aventure et de découverte, la liberté et enfin la recherche de la vérité. En montagne, dans un passage engagé, difficile de se mentir, ou de mentir aux autres. C'est le seul endroit où l'on est face à sa vérité. On se dépasse, on rentre à la maison, ou on tombe...

Alors, qui viendra souffler ces 40 bougies ? Parce ce que du souffle, il en faudra un peu...

‪#‎40ans40sommets‬

Rédigé par Aventuralpines

Publié dans #Aventures alpines

Repost 0
Commenter cet article