Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Aventuralpines

Des baskets, des bories et un sentier...

26 Mai 2015, 19:40pm

Publié par Aventuralpines

Première vidéo du THP 2015

C'est à la montée vers le Clos de Melly que je suis vraiment entré dans la course de ce trail des Bories, en pays de Forcalquier. Et en même temps sorti...

Une montée ? Non, un calvaire que l'on rencontre au kilomètre 16. Une sorte de sente récemment ouverte après l'abattage d'arbres. Un passage droit dans la pente qui coupe les courbes de niveau perpendiculairement. Une folie pour les jambes et le souffle. Pour le moral aussi...

On attaque cette vacherie après la belle montée depuis le passage de la Laye où on passe de 500 mètres à 750 mètres. Elle fait gagner une centaine de mètres de dénivellation en peu de temps. Surtout, le sol est meuble. Les chaussures de trail glissent, malgré leurs crampons et leur technologie dernier cri. Comment avancer sans perdre trop d'énergie ? J'ai vu quelques concurrents ramasser des branches et s'en faire des bâtons. Oublié le carbone, les poignées anti-transpiration, ou les morceaux qui se replient des bâtons télescopiques hyper-techniques, vendus dans les boutiques de trailrunning. Deux bouts de bois pour s'appuyer et çà avance. Quand il y a besoin, on en revient à l'essentiel. On se satisfait de peu...

Au sommet, et bien, l'esprit "tordu" des organisateurs nous fait redescendre un peu (trop) en versant Nord. Le passage dans ce sous-bous perdu et fleuri est dépaysant. Mais difficile pour le souffle et les jambes.

J'ai du mal à faire monter le coeur et accélérer le rythme. Je marche un peu. De toute façon, il va falloir se taper encore une petite grimpette pour arriver au sommet et retrouver le GR, qui nous fera descendre (tranquillement) jusqu'à Fontienne et son ravitaillement salvateur.

Le ciel est couvert et une rafraîchissante brise refroidit la machine. Il est ainsi plus facile de retrouver une rythme de course et le garder jusqu'au prochain ravitaillement. A l'idée de boire un Coca, un peu d'eau et de manger un bout les jambes reviennent.

Et puis les bénevoles qui le tiennent sont sympas. L'organisation de ce Trail de Haute Provence est bien rodée.

Je fais les niveaux de la gourde, avant de reprendre la course. Les quatre prochains kilomètres sont descendants. Je me fais doubler par certains participants de l'Ultra. Ils avancent plus vite que moi avec, pourtant, plus du double de kilomètres dans les jambes. C'est décourageant...

Voilà la remontée vers les Truques, puis la descente et la dernière montée des Mourres. Le paysage change et se fait plus minéral. C'est agréable de parcourir ce vallon. On a l'impression d'avoir quitté la Provence et de se retrouver loin. Très loin. Ça fait passer le temps.

Voici le sommet des Mourres.

Dernière descente vers Forcalquier. On entend déjà le micro des organisateurs qui annoncent les noms des concurrents. Kilomètre 24. Il en reste quatre avant de franchir la ligne d'arrivée au Couvent des Cordeliers et de terminer cette (petite) aventure.

Ligne arrivée #trail haute #Provence #trailrunning #Forcalquier

Une photo publiée par aventuralpines (@aventuralpines) le

Commenter cet article