Sur la piste du trail de haute Provence à Forcalquier

Publié le 19 Avril 2015

GR 6 entre Forcalquier et les Ybourgues

GR 6 entre Forcalquier et les Ybourgues

Aujourd’hui, on attache ses chaussures de trail, on enfile un short et maillot de course pour aller découvrir un des parcours du Trail de Haute Provence, qui se court les 23 et 24 mai 2015, au départ de Forcalquier.

Pendant ce week-end, plusieurs parcours sont proposés : de l'Ultra de Lure à 74 km, au parcours pour enfants à 1 km...

J'ai choisi le Trail des Bories, 27 km, pour 1300 de dénivellation. L’intérêt de ce parcours est de découvrir les différents paysages du pays de Forcalquier sans trop se fatiguer. Le circuit enchaîne un maximum de sentiers et petites pistes en sous-bois et permet de découvrir quelques jolis villages et hameaux.

En avant pour une reconnaissance dans les conditions de la course, ou presque... (A deux endroits, je n'ai pas suivie le parcours : sur le plateau avant la descente de Limans et sous le Clos de Melly.)

Sur la piste du trail de haute Provence à Forcalquier
Sur la piste du trail de haute Provence à Forcalquier

Pour savoir où on va poser ses crampons, je vous propose de jeter un coup d’œil à la carte ci-dessus, ou de regarder la carte interactive sur le site de l'organisation. Il est aussi possible de télécharger le fichier GPS.

Il faut partir bien échauffé. Après même pas 2 km de course on va se « taper » le raidard du ravin du Viou et récupérer le GR 6 et la ferme de Maraudis. Une belle dalle en goudron qui casse les pattes, puis un sentier qui grimpe pas mal.

Heureusement, la suite est vallonnée sur un sentier monotrace qui serpente à travers la chaîner. Le sentier est un ancien chemin emprunté par les bergers et agriculteurs. Par endroit, il est recouvert de pierres, comme des dalles. Il domine une restanque, ou alors est encadré par deux murets de pierres sèches. Si on court en monde découvert, on pourra voir sur la droite une borie. C'est dans ce secteur qu'il y en a le plus. D'où le nom de trail des... bories !

La descente vers la Laye est la bienvenue, mais un peu technique. Il y a pas mal de cailloux sur le chemin. Ils ont une fâcheuse tendance à se mettre à rouler quand on leur marche dessus.

De-là, on voit la suite du parcours…

La remontée vers les Ybourgues, puis la colline des Pierres Percées…

En profiter, d’autan plus que ce GR 6 qui descend à flan de colline est ludique et terriblement agréable. Le sol est souple et le chemin serpente entre les champs de lavande et les sous-bois.

Le GR 6 dans la descente vers la Laye

Le GR 6 dans la descente vers la Laye

Après la rivière de la Laye, on remonte. Il va falloir prendre plus de 400 mètres d’altitude en peu de kilomètres. La grimpette se fait d’abord sur la petite route. Le plus dur arrive à la sortie du hameau. Mais avant de quitter ce petit groupe de maisons, il est intéressant de jeter un coup d'oeil sur la ferme fortifiée avec son ancienne tour.

Et continuer...

Encore une belle dalle en goudron à « escalader », puis le parcours continue par un petit sentier qui grimpe pas mal. On souffle un peu avant d’arriver sur la croupe de la colline, à quasiment 900 mètres d’altitude.

Le vallon de la Laye et la colline du Clos de Melly

Le vallon de la Laye et la colline du Clos de Melly

C’est là, je pense, le plus beau passage du parcours avec une vue époustouflante sur les Préalpes de Digne, la Lure et ses vallons et plus loin le Ventoux. Mais il ne faut pas se laisser distraire.

La partie sur les crêtes est longue et la descente vers le village de Limans est raide et casse-pattes. (J'ai pris un parcours différent, sur cette portion lors de ma première reco).

A Limans, ne pas oublier de saluer les vaches blanches dans les champs. Il y a un gros élevage au village. Penser aussi à regarder les tours médiévales transformées en pigeonniers ou maisons.

Le village de Limans. Du vert et des vaches !

Le village de Limans. Du vert et des vaches !

La montée est raide et pour longtemps...

Pense bête : à chaque fois que l’on traverse la Laye, on va morfler… Laye = montée !

Et cette montée-là, vers le Clos de Melly, 300 mètres plus haut, est vraiment un gros morceau. C’est raide et pour longtemps. C’est là que l’on va vider ses batteries, ou pas…

(Sur cette portion, je n'ai pas pris à 100% le même parcours que le trail)

Parce qu’au Clos de Melly, il va falloir courir sur un sentier qui continuer de grimper (en faux plat), avant de retrouver la descente vers le village de Fontienne.

A un moment on passe à côté d'une carcasse de voitures des années soixante.

Cette partie de la course est assez longue et au soleil. Par temps chaud, il fait très…chaud dans ce coin à l’adret et sans ombrage.

Lumière d'orage sur Fontienne #Provence #paysdeforcalquier #luberon #Lure #paysage #village #TOURISMEPACA

Une photo publiée par aventuralpines (@aventuralpines) le

A Fontienne, la descente est plus douce. Le vallon est accueillant, ombragé et le sentier souple. Mais la descente est encore longue avant de retrouver le bas du Bereveron.

Avant la route, il va falloir retrouver un peu de fraîcheur et des mollets pour rejoindre les Trugues et la dernière grimpette vers les Mourres.

Dommage que cette partie soit à la fin quand on a plus envie de franchir la ligne d’arrivée que de faire du tourisme. Parce ce que ce passage est un des plus beaux de la course. Mais c'est difficile en fin de parcours.

#Trail de #Noël dans les #Mourres sous un ciel de fin du monde. #Forcalquier #Provence #TOURISMEPACA

Une photo publiée par aventuralpines (@aventuralpines) le

On grimpe aux Mourres

On grimpe ici vers les Mourres dans un paysage calcaire travaillé par l’érosion. Il y a un peu du désert dans ces vallons écrasés par le soleil, ravinés par les pluies et recouvert d’une rare végétation.

Mais la montée est rude. Le soleil brule la nuque et le calcaire coupe la semelle des chaussures.

Au col des Mourres, on redescend, enfin, vers Forcalquier. Mais là-aussi, il faut garder quelques forces pour descendre après la Parise sur une piste rapide et forcément éreintante en cette fin de course.

Pour ceux qui veulent en savoir plus sur le Trail de Haute Provence, voici une vidéo sympa de m'organisation :

Rédigé par Aventuralpines

Publié dans #Aventures alpines

Repost 0
Commenter cet article