Test : La Sportiva Ultra Raptor

Publié le 14 Mars 2015

Test : La Sportiva Ultra Raptor

C'est certainement une des meilleures chaussures de trail que je connaisse. L'Ultra Raptor de La Sportiva est un excellent modèle pour aborder des parcours techniques.

C'est son chaussant tout d'abord qui surprend. On a l'impression d'y être comme dans des pantoufles, ou presque. Le bout des pieds n'est pas serré, le chausson est agréable et - point fort - le talon est bien logé et protégé par une coque externe. C'est ce que j'apprécie dans ces pompes : le talon est bien pris, ce qui permet de courir en étant bien protégé, pas seulement avec un pare-pierres à l'avant. Le pied est calé et ne se balade pas dans la chaussure. On gagne ainsi en précision dans le technique, les dévers et les descentes.

En parlant de protection, le pare-pierres, à l'avant, joue bien son rôle et on n'a pas peur d'attaquer dans la caillasses.

Une chaussure pour les terrains techniques

La semelle est aussi de très bonne facture. Elle amortit ce qu'il faut les chocs, sans être trop dure, ni trop moelleuse. Ses crampons mordent le terrain avec une prédilection pour le sec et les rochers. Les crampons sont suffisamment solides pour tenir sur les calcaires acérées des Calanques. Un seul s'est arraché en prés de 5 mois d'utilisation dans des conditions agressives...

Une chaussure respirante. Le tissu mesh, choisi pour la construction de la chaussure, est suffisamment respirant. Attention : pour ceux qui courent dans des régions froides et humides, il vaut mieux préférer la version en Gore-tex.

Le laçage se fait à l'ancienne, avec de vrais lacets. On aime ou pas. En tout cas, ils tiennent. En revanche, je n'aime pas trop les passants en "cordelette". J'en ai cassé un en magasin, lors de l'essai.

Test : La Sportiva Ultra Raptor

Une chaussure sans mauvaise surprise

Retour du terrain

Comme beaucoup, j'ai lu de très bonnes critiques de ces Ultra Raptor.

Après pas mal de sorties avec, dans des conditions agressives (calcaires, éboulis, etc...), il n'y a pas de signe d'usure prématurée. Le tissu n'est pas déchiré. Un seul crampon s'est arraché.

Rien à dire, c'est du solide !

En revanche, même avec les lacets serrés, la languette a tendance à glisser sur le côté, ce qui est un peu gênant sur de longues sorties.

Résultat du test :

Les + :

Le chaussant

La précision

La solidité

Les - :

La languette a tendance à glisser

Le laçage à l'ancienne

Les passants des lacets un peu "légers"

Le prix : autour de 110 à 145 euros

Rédigé par Fredaventuralpines

Publié dans #Test matos

Repost 0
Commenter cet article

Xavier 26/12/2016 19:40

Bonjour
j'en suis à ma 2eme paire et toujours satisfait...que ce soit en terrain humide ou sec. Les crampons se détériorent mais c'est qu'ils remplissent bien leur fonction...

bref tout allait bien jusqu'à hier sur ma nouvelle paire !!! après 250km d'utilisation seulement, un anneau de laçage s'est coupé...je suis bien emmerdé!!

Maggy 15/11/2015 20:42

J'aime la basket compensées quand le talon n'est pas visible et que la semelle soit large pas qu'elle soit plus fine au niveau du talon...

Chat_maigre65 28/07/2015 09:35

Bonjour,
je suis Ultra trailer (GRP 160, Templier...), j'ai acheté les Raptor le 27 mai 2015, marque que je ne connaissais pas mais les critiques semblaient bonnes.
A ce jour, j'ai parcouru 240 km avec, dont 150 en entraînement sur tout type de terrain et 2 fois 45 km en trail dans les Pyrénées, le Patou Trail et le Marathon du Gabizos, tous deux donnés pour 45 km et 3700m de dénivelé.
Le premier s'est déroulé dans des conditions sèches, comme dans toutes les courses des Pyrénées, on trouve de la roche acérée, des pierres, des passages à gué, de la terre, de la plaine, enfin de tout quoi ! Pas de problème, très bon chaussant, super maintien et très bonne accroche, l'amorti est également très bon, très important pour moi car j'ai des fissures aux cartilages rotuliens. A l'arrivée, quelques crampons sont abimés voir arrachés, la matière semble fragile, mais là-dessus, le vendeur m'avait prévenu !
Le deuxième s'est déroulé dans des conditions beaucoup plus humides, pratiquement sur tout le parcours. La c'est plus la même histoire ! Ca glisse en montant, que se soit sur terre ou rochers mais surtout ça n'accroche pas en descente ! On perd confiance, on ralentit, obligé de descendre le centre de gravité et faire travailler deux fois plus les quadriceps. Après nettoyage et contrôle de la semelle, le constat est navrant, je suis même retourné voir le vendeur avec la paire pour lui montrer les dégâts.

En conclusion, et très objectivement, les Ultra Raptor de La Sportiva sont d'excellentes chaussures d'Utra sur le sec (mais un Ultra complètement sec, ça n'existe pas!), excellent maintien, excellent amorti et très bonne accroche sur le sec donc. En revanche, très mauvaise accroche dans les conditions humides, voir dangereuses, je n'ai pas peur de le dire. Sur le site de La Sportiva, elles sont classées dans la catégorie "tous les terreins" (oui, avec cette faute d'orthographe!), elles devraient être classées dans "terrein rocheux" et encore, dans roches sèches.
Le dessin et la matière de la semelle sont vraiment à revoir pour pouvoir l'utiliser en Ultra sur tout type de revêtement en toutes conditions, c'est sûr qu'en sous-bois avec quelques bosses, ça passe.

Sportivement

Aventuralpines 29/07/2015 17:31

D'accord avec vous sur l'usure des crampons. Sur l'accroche dans les conditions humides je sais pas. Je cours essentiellement dans les Calanques, en Provence et les Alpes du Sud... Le gras, connais pas trop.