De la terre à la Lure en skis de rando

Publié le 22 Février 2015

Vallon de la montagne de Lure

Vallon de la montagne de Lure

A 1215 mètres d'altitude, je laisse la route de la station de Lure et les automobilistes qui se démènent pour monter sans chaînes, pour rejoindre Notre Dame de Lure et son calme.

Le chien de l’ermite est toujours là à saluer le randonneur. Il n'a plus d'âge et sa barbe blanche ressemble à celle de son maître.

La neige est bien présente : 10 centimètres de poudreuse, sur au moins deux autres couches, pour un totale d'une bonne quarantaine de centimètres. Pas mal pour l'altitude !

Me voici à nouveau sur la Lure avec mes skis de rando aux pieds. En avant pour une nouvelle virée hivernale insolite en Provence.

 

Le chien de l'ermite est toujours là à Notre Dame de Lure

Notre Dame de Lure

Notre Dame de Lure

Je rejoins le jas Clément, puis la combe de Chavalet.

Bienvenue dans un autre monde ! En quelques centaines de mètres, je me glisse dans l'univers des sous-bois de Lure, puis de ses combes et de ses mystères. Pas de loup, plus de charbonnier, ni de brigands, mais l'ambiance est toujours unique ici.

La neige adsorbe les bruits et recouvre les arbres. Je me laisse maintenant avaler par la combe de Chavalet que j'ai l'habitude de remonter à VTT.

Avec mes skis de rando, la montée est plus douce, plus respectueuse du temps qui défile lentement, puis se limite aux mouvements de mes skis.

La neige et la glace qui recouvrent les arbres donnent une impression de dentelle.

La neige et la glace qui recouvrent les arbres donnent une impression de dentelle.

J'arrive maintenant sur les crêtes à hauteur du GR de pays qui fait le tour de Lure. Le paysage s'ouvre sur la vallée de Durance et tout au sud la Sainte-Victoire, la Sainte-Baume et les montagnes de Marseille. On devine même la mer, derrière une bande dorée dans laquelle se reflète le soleil.

Le vent se lève et la température descend. Des nuages traversent les crêtes à toute vitesse. Je rejoins le sommet de Lure pour m'abriter derrière les cabanes techniques.

Sommet de Lure

Sommet de Lure

Je tricote des virages dans les combes de Lure

La descente maintenant ! Je tricote des virages dans les combes de Lure sous le sommet. Descente, "repeautage" "dépeautage", virages... Après cet intermède ludique, il est temps de récupérer le GR qui file vers Notre Dame de Lure.

La combe de Morteiron est là aussi remplie de neige et je m'amuse à monter et descendre de chaque côté de la combe.

Retour sur terre, à Notre Dame de Lure.

Rédigé par Fredaventuralpines

Publié dans #Ski de Rando

Repost 0
Commenter cet article